L’exposition “Made in Lyon” est à l'initiative de Mourka et elle est le fruit de diverses circonstances.

Mourka avait 13 ans lorsqu'elle a connu Ewa Stykala qui était alors aux Beaux-Arts de Paris et venait d'être engagée pour dessiner tous les vitraux de la plus grosse basilique du monde à Yamoussoukro. Admirative, Mourka a suivi tout le parcours d'Ewa depuis les fresques pour la décoratrice Catherine Feff, en passant par les dessins pour le styliste Castelbageac avant qu'elle se consacre aux motifs textiles d'abord à la main puis en infographie.


Lors d'un salon professionnel Ewa Stykala a rencontré Thierry Desvideaux, dirigeant de la société Tissages de Lyon spécialisée depuis 1986 dans le jacquard pour tissus d'ameublement et particulièrement appréciée dans la profession pour sa créativité et ses produits innovants. Ce fut le mariage de deux artistes dont la passion du jacquard n'a d'égal que l'amour de la recherche des plus beaux effets.

Thierry Desvideaux est un soyeux qui a la particularité d'être à la fois un créateur et un croiseur de fil, ce qui lui permet de composer des nouveautés très originales en jouant avec les textures et les matières de façon géniale et audacieuse.

Ses créations destinées à la clientèle haut de gamme sont prisées par des éditeurs mondialement connus tels que Pierre Frey, Lelievre, Canovas, Dedar, Zimmer Rhode, Nobilis,  Zoffany…

Malheureusement en 2009 la crise a contraint à la fermeture des Tissages de Lyon. Thierry Desvideaux est maintenant consultant entre autres pour Tassinari & Chatel et différents tissages de tissus d'ameublement.


Entre temps Mourka était elle-même devenue artiste, en installations lumière, ce qui l'a menée bien sûr à Lyon. Elle a eu le coup de cœur pour la Place Rouville (près du Lycée Diderot) d'où l'on a la plus belle vue de Lyon. Coup de chance, elle a pu s'y installer et quelques années plus tard trouver un atelier juste en face, un ancien atelier de tricotage que Mourka rénove et transforme en "atelier d'artisteries". Pour la première exposition, elle voudrait rendre hommage à Ewa qui l'a encouragée dans les arts et inscrire l'atelier canut dans le parcours Labelsoie.


C'est alors qu'une jeune fille de 17 ans, qui habite juste au bout de la rue Rivet, lui demande d'expliquer son métier d'artiste scénographe et comme elle est très timide elle vient avec sa grande sœur Louise passionnée de couture, en attente d'une formation de costumière.

Louise Vallet est conscieuse et aime les jolies finitions, cela donne l'idée à Mourka de l'engager pour créer une collection d'accessoires tissu avec les échantillons inédits des Tissages de Lyon.

Ce sont des petites séries de sacs, bentos, ceintures obi, bandeaux, housses d’ipad et liseuses, rangements, pochettes à kleenex, bouillottes, coussins anti-cauchemars garnis de plumes et de senteurs à mettre sous l'oreiller…



Les tissus sont des tissus jacquard dont certains sont tissés sur des chaînes imprimées avant tissage. Les matières utilisées sont variées entre la soie, le coton, viscose et polyester.

Le mariage des motifs fait de chaque objet une pièce unique, finitions main et mercerie assortie. La mercerie aussi est française, choisie sur les bons conseils de Maryline Gillabert (Mercerie “Soie dit en Couleurs” au marché de la X-Rousse et  bd des États-Unis Lyon 8ème).